Nouveau-Jamy-Seul

Le JAMY, une scène Jeunes Talents

Le format traditionnel du Festival International Jazz à Megève a accueilli, cette année, un nouveau concept, le JAMY ! Le principe ? Une scène «Jeunes Talents» ouverte à quatre groupes qui ont eu le plaisir de se produire au Palais en ouverture du festival.
Des formations pas tout à fait novices, déjà habituées des festivals et concerts, mais pour qui la soirée d’ouverture de Jazz à Megève représenta une belle vitrine. Le festival fut heureux d’accueillir ces jeunes talents et de découvrir leur interprétation propre de l’univers jazz.

Du jazz d’un genre nouveau

Le duo Bakos, incarné par Benoît Lugué et Martin Wangermée, s’afficha avec une forme musicale hybride entre jazz, électro, dub et rock. La vocation du groupe, s’approprier le jazz à leur manière afin de transmettre une émotion.

Free River, qui sortira son 2e album peu après la fin du festival Jazz à Megève, est né de la rencontre entre deux artistes : la chanteuse Emma Lamadji et le guitariste Matia Levréro, accompagnés aujourd’hui de Maxime Rouayroux, Joan Eche-Puig et Samuel Mastorakis. Le groupe s’inspire à la fois du jazz, de la soul, du gospel, du world et de la pop donnant lieu à un style musical nouveau, le jazz world. Une écriture rythmique et harmonique très expressive, avec laquelle ils réinterprètent des standards et créent de nouvelles compositions.

Jeune guitariste talentueux au jeu cristallin et racé, Anthony Jambon a été repéré auprès de groupes tels Awake, Nowhere trio ou encore Sextet à Claques. Aujourd’hui, avec sa propre formation, Anthony Jambon Group, il témoigne d’un jazz savant et exigeant, raffiné à l’extrême. Une complicité amicale et musicale, dotée d’une maîtrise instrumentale impressionnante, incarnée également par Swaéli MBappé, Joran Cariou, Alexandre Hérichon et Stéphane Adsuar.

Edmond Bilal Band c’est l’histoire de quatre talents réunis par la volonté de créer un jazz novateur et audacieux : Paul Robert, Simon Chivallon, Mathias Monseigne et Curtis Efoua Ela, quatre amis qui sillonnent, depuis 2010, les routes des plus grands festivals et raflent de nombreux prix en France et en Europe. Leur musique est un mélange soigné de compositions originales et d’arrangements issus du répertoire afro américain, aux influences jazz indéniables.

Une soirée inédite

Cette scène « Jeunes Talents » fut suivie du concert de Kimberose. Un jeune groupe qui a rapidement enflammé la sphère musicale et qui s’est produit en 2e partie de cette soirée inédite. Une grande nouveauté dans le format classique du Festival International Jazz à Megève, puisque le placement fut libre et ce premier soir d’ouverture fut commercialisé au tarif unique de 15 €. Une opportunité incroyable d’apprécier le jazz au cœur d’un festival international.